Un visage jeune et détendu

Grâce aux progrès de la médecine traditionnelle, on assiste à un allongement de l’espérance de vie et parallèlement on a vu apparaître une nouvelle demande de la part des patient(e)s : vieillir en bonne santé. C’est ainsi qu’est née la médecine esthétique et anti âge qui permet de bien vieillir pour « Être mieux dans son âge ». Elle permet d’intervenir à un stade précoce (dès 35 à 40 ans), avant que ne s’installent durablement les méfaits du vieillissement.

Une prise en charge plus douce en rapport avec le résultat escompté peut ainsi retarder les interventions chirurgicales. La médecine esthétique et anti âge constitue un nouveau mode d’exercice médical dont l’exigence première est celle de la compétence et du savoir faire.

injection botox
Injection Botox

Qu’est ce que c’est :

« Depuis 1980 les injections de toxine botulique ont prouvé leur efficacité et leur innocuité dans de nombreuses indications médicales :
– en ophtalmologie pour le traitement du strabisme de l’enfant.
– en neurologie pour les torticolis, les tremblements.
C’est en constatant de façon fortuite la régression des rides lors du traitement des blépharospasmes (paupières qui bougent toutes seules) que l’on a été amené à étendre ses indications à la médecine esthétique. Les doses utilisées en médecine esthétique sont infimes, sans toxicité ni pour l’organisme, ni pour les muscles. »

Comment ça fonctionne ?

« Une grande partie des rides du visage sont des rides d’expression provoquées par l’action de nombreux muscles du visage. Ces rides s’accentuent avec les mimiques et le temps jusqu’à devenir profondes et permanentes. La toxine botulique est injectée directement dans le muscle responsable des rides qui va être mis, temporairement, au repos. Ne pouvant plus se contracter les rides vont s’atténuer et disparaître au fil des séances. Cet effet est réversible entre 3 et 6 mois. »

Quels résultats obtient on ?

« L’effet débute au 5eme jour, est optimal à 3 semaines. On obtient une mise au repos des muscles des régions traitées (front, rides inter sourcilières et contour des yeux). Les rides s’atténuent puis disparaissent au repos et lors de la mimique sans pour autant changer l’expression du visage. Le regard est agrandi et le visage prend un air plus reposé et détendu. Par ailleurs chez certains patients on constate une disparition de leur migraine. »

Est-ce que le traitement est douloureux ?

« Ce traitement n’est presque pas douloureux, puisqu’on n’injecte que des quantités minimes d’un produit indolore avec des aiguilles ultrafines. »

Y-a-t’il des effets secondaires ?

« Quelques rares effets indésirables peuvent apparaître. Ils sont transitoires.
– ecchymoses: des bleus sont en fait rarement observés au niveau des zones d’injection et peuvent perdurer quelques jours.
– troubles de la sensibilité : une sensation de tension ou de fixité du front, de la bouche ou du cou, suivant les zones injectées, ainsi qu’une modification de la sensibilité souvent liée à une sensation de cantonnement peut persister plusieurs jours. »

Quelles suites et précautions après le traitement ?

« Habituellement, les suites de ces injections sont simples. Quelques marques un peu gonflées subsistent 20 à 30 minutes puis disparaissent. Les patient(e)s peuvent reprendre leurs activités normalement après les injections. Il convient d’éviter les manipulations du visage ou les massages appuyés pendant les 24 heures qui suivent la séance.

A quelle fréquence doit on faire les injections ?

« Les injections doivent être pratiquées tous les 4 à 7 mois afin d’obtenir une certaine stabilité du résultat. A partir de la deuxième injection, les résultats peuvent être plus durables (6 mois). Il est cependant recommandé de ne jamais rapprocher à moins de 3 mois les séances d’injections pour éviter notamment de créer une résistance au produit. L’aspect du résultat peut être stabilisé au-delà de 3 injections mais dans certains cas, il convient d’avoir recours à au moins 8 à 10 injections pour obtenir une certaine stabilisation du résultat. A l’inverse, il convient de remarquer que si l’on arrête les injections, le muscle traité retrouve sa fonction d’avant les injections. »

A quel âge peut on commencer ?

Comme il s’agit d’un traitement de prévention du vieillissement, il devrait être commencé le plus tôt possible, avant que les rides ne soient trop profondes

Botox
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.