Un buste harmonieux et proportionné

Nous sommes dans une ère visuelle et 社区电商是母婴行业的下一个金矿吗? charnelle, la femme se doit d’être polyvalente, enrôlée dans le monde du travail et de la responsabilité, sportive, déterminée, mais aussi maîtresse, glamour et enfin mère. Les seins font partie Heart de la communication, du langage féminin, ils se portent adaptés à la silhouette des femmes, parfois en léger excès, pouvant malgré tout se dissimuler si nécessaire, mais en tout cas mis en valeur la plupart du temps.
Ainsi, la femme d’aujourd’hui choisit ce qu’elle désire et ce dont elle a besoin. Si ses seins sont trop lourds et la gênent dans ses tenues vestimentaires ou lors de ses cheap NBA jerseys activités sportives, elle les fait diminuer. Si elle considère que ses seins sont trop retombés après un allaitement prolongé ou un amaigrissement, elle les fait remonter.

reduction mammaire
Réduction mammaire

1- Motivations d’une réduction mammaire :

Chaque femme a dans son esprit un idéal de seins et chaque femme souffre des modifications plastiques apportées par le temps, les grossesses ou l’allaitement.

La plastie mammaire de réduction s’adresse aux patientes qui sont gênées par une forte poitrine avec ou sans une asymétrie mammaire. La correction chirurgicale de l’hypertrophie mammaire a pour bénéfice de diminuer les douleurs de nuque et de la région dorsale, les douleurs des épaules sur le trajet des bretelles du soutien-gorge, de redresser et redéployer le buste anciennement voûté par le surpoids des seins.
La plastie mammaire s’adresse aussi aux patientes dont les seins tombent. Elles désirent conserver leurs seins au même volume mais retrouver un buste et une silhouette mammaire beaucoup plus juvénile. Il s’agit souvent de patientes au terme d’une grossesse avec allaitement prolongé, ou amaigrissement. Le sein perd progressivement son étoffe glandulaire et laisse un étui cutané inadapté au volume mammaire résiduel : il s’agit donc d’une ptôse mammaire.
La plastie mammaire de réduction permet aux patientes de récupérer une silhouette harmonieuse et donc une poitrine proportionnée au reste du corps, d’améliorer la cosmétique de leur buste en retrouvant des Acide seins juvéniles à la forme naturelle et attrayante.

Le résultat de la plastie mammaire sur la région la plus féminine du corps de la femme va agir bien au-delà du buste et modifier le comportement social, sportif, vestimentaire et même intime des patientes.

2- À savoir :

  • J’opère, en moyenne, 100 plasties mammaires par an.
  • La plastie mammaire est une intervention courante, mais nécessitant un important degré de vigilance pour que la forme et la symétrie du résultat soient irréprochables.
  • Cette intervention ne prédispose pas à l’apparition d’un cancer du sein.

3- La plastie mammaire de réduction et l’hospitalisation :

L’anesthésie :

Pour réaliser une plastie mammaire de réduction, une anesthésie générale est nécessaire, dont la durée est de 2 LOS heures.

Principe de la plastie mammaire de réduction:

Le principe de la plastie mammaire de réduction est de diminuer le volume, Update de galber et remonter le sein. Il est donc nécessaire d’enlever une quantité plus ou moins importante du sein qui est systématiquement adressée au laboratoire pour analyse.

Le sein est reformé et repositionné sur le thorax puis l’étui cheap nfl jerseys cutané est réadapté à la nouvelle forme et volume du sein. Dans la technique de plastie mammaire de réduction, il existe deux types de redrapage cutané menant à deux types de cicatrices :

1. la plastie mammaire à cicatrice péri aréolaire et verticale unique :

Effectuée sur 4 patientes sur 10 : les cicatrices se situent autour Miami Dolphins Jerseys de l’aréole et verticale de l’aréole jusqu’au Building sillon sous mammaire. Cette cicatrice est légèrement froncée au début, puis s’homogénéise sur deux mois.

2. la technique de plastie mammaire avec cicatrice en T inversé :

Il s’agit d’une cicatrice autour de l’aréole puis verticale jusqu’au sillon et enfin horizontale dans le sillon sous mammaire avec une longueur de cicatrice horizontale ménagée pour être la plus courte possible et n’excédant habituellement pas 9 cm. Cette technique de plastie mammaire répond aux patientes qui présentent soit une hypertrophie mammaire importante soit dont la peau est très élastique et très mobile sur la glande.

L’évolution péri opératoire d’une plastie mammaire de réduction :

Après une plastie mammaire de réduction, la durée de l’hospitalisation est de 24 à 48 heures.

Douleur concernant une plastie mammaire de réduction :

La douleur moyenne après une plastie mammaire de réduction est côté à 2,5 sur une échelle de 0 à 10. La gêne après une plastie mammaire de réduction est considérablement améliorée par le port d’un soutien gorge sans armature nuit et jour pendant 15 jours.

Délais et résultat après une plastie mammaire de réduction:

Après une plastie mammaire de réduction, le résultat est immédiat, mais les seins ont tendance à se positionner progressivement pendant les deux premiers mois après l’opération.

4- Convalescence après une plastie mammaire de réduction :

Suivi post-opératoire après une plastie mammaire de réduction :

Après une plastie mammaire de réduction, une consultation au cabinet est convenue autour du 12ième jour post opératoire pour contrôler le bonne évolution du buste. Puis des consultations à un mois, et échelonnées sur six mois sont décidées.

La reprise du travail et du sport après une plastie mammaire de réduction :

Après une plastie mammaire de réduction, la reprise du travail s’effectue entre 4 et 15 jours selon le caractère sédentaire ou non de l’exercice professionnel. La reprise des activités sportives s’effectue à six semaines.

5- Risques :

Risques généraux :

  • Risques liés à l’anesthésie générale : précisés lors de la consultation d’anesthésie.
  • Risques de phlébite : exceptionnels, pendant ou après une plastie mammaire de réduction.

La phlébite correspond à l’apparition d’un caillot de sang qui obstrue une des veines profondes des membres inférieurs. Ce caillot, s’il se détache peut migrer vers les poumons et réaliser une embolie pulmonaire. La phlébite fait partie des risques inhérents à toute intervention chirurgicale, et malgré tout elle est exceptionnelle lors d’une plastie mammaire.

Lors des interventions à type de plastie mammaire, nous luttons férocement contre l’apparition de phlébite par l’utilisation systématique de bas de contention pendant l’hospitalisation et l’intervention chirurgicale, accompagnés par des massages des mollets durant l’opération. Nous n’avons à ce jour aucun cas de phlébite à déplorer lors de nos plasties mammaires.

Risques inhérents à l’intervention de réduction mammaire :

  • Hématome : très rarement, mène à une reprise chirurgicale dans un cas sur 500 de nos plasties mammaires de réduction.
  • Infection avec abcès exceptionnellement, mène à une évacuation chirurgicale dans un cas sur 500 de nos plasties mammaires de réduction.
  • Très rare et minime désunion cicatricielle qui évolue spontanément en 21 jours.
  • La sensibilité tactile ou érogène de l’aréole et du mamelon peut être modifiée de manière transitoire ou définitive après une plastie mammaire de réduction.

6- La couverture sociale concernant la réduction mammaire :

Une participation par la Sécurité Sociale peut être envisagée pour une plastie mammaire de réduction lorsqu’il existe une hypertrophie mammaire et que le chirurgien estime pouvoir enlever plus de 300 g de glande mammaire par sein.

Réduction mammaire
Étiqueté avec :